Journal de lecture #72 – Magic Charly -#PLIB2020

Edit – Cet article date de septembre 2019, je le republie aujourd’hui pour qu’il compte dans mes avis du plib 2020.

Hello you !

On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle lecture entrant dans le Pumpkin Autumn Challenge. Avec Magic Charly je valide la sous-catégorie Jack-O’-Lantern du menu Automne Douceur de vivre (rapport à toutes ses sucreries).
fiche livre magic charly

Je pense que je ne dérogerai pas à l’avis général en disant que j’ai beaucoup beaucoup aimé cette lecture. C’est certes un roman jeunesse mais qu’il pourra charmer aussi bien les petits que les plus grands.

Je n’ai qu’un seul point négatif à vous donner : c’est que ça commence beaucoup trop rapidement à mon goût. Comme dans la plupart des romans jeunesses fantastiques, notre héros apprend qu’il a des prédispositions à la magie au bout du deuxième chapitre et tout s’enchaîne si rapidement qu’il ne passe pas par la case « non c’est pas possible ». Il accepte tout trop vite parce qu’il faut que l’histoire avance et j’avoue que ça me frustre toujours un peu.

Maintenant, une fois cette étape passée c’est du bonheur en barre ! Et en parlant de barre vous aurez probablement très faim pendant cette lecture, entre les tartes chercheuses, les madeleines de réconfort, les beignets de prédiction et j’en passe.. J’aimerais que les Délicieuses Gourmandises de Dame Mélisse soit publié dans notre monde pour tester toutes ses recettes.

L’univers est génialissime. Il y a un mélange subtil entre l’univers classique d’un monde magique et l’originalité apportée par l’autrice. Tous les termes sont géniaux entre Patouilleurs, magiciers, Magister ect.. J’ai adoré le concept des Allégories et surtout je ne m’attendais pas à cette intrigue qui m’a agréablement surprise et emportée.

Même si les personnages secondaires ne sont pas très sympathiques, j’ai trouvé que c’était une assez bonne idée de créer une société et des personnages désagréables et corrompus, qui dénotent avec l’idée qu’on se fait en général d’un monde magique où « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. ». En revanche j’ai adoré Mandrin, Pitchounette (je vous laisse le plaisir de découvrir qui est Pitchounette, je me suis tapée un fou rire) et Pépouze la serpillière. Je ne pensais pas autant m’attacher à une serpillière un jour dans ma vie.

L’humour est aussi une grosse part du roman mais il n’est jamais dans l’excès. J’ai beaucoup ris pendant ma lecture (surtout grâce à Pépouze) sans pour autant passer à côté du sérieux de l’histoire.

Bref beaucoup de qualités pour ce roman et très peu de défauts. Je n’ai cependant pas eu le coup de cœur comme beaucoup d’autres, à cause du début trop jeunesse probablement, mais l’univers m’a plus que convaincue et j’ai hâte de lire le second tome. Et là ! Je suis quasi sûre d’être sur un coup de cœur.


Note

4-5_5

#PLIB2020
#ISBN9782075121453

13 commentaires sur « Journal de lecture #72 – Magic Charly -#PLIB2020 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s