Journal de lecture #63 – Illuminae – Dossier Obsidio

/!\ Attention cette chronique est susceptible de spoiler des éléments du tome précédent./!\
Chronique tome 1
Chronique tome 2

Je commence cette chronique à peine 10 minutes après avoir refermé le troisième et dernier tome de la trilogie Illuminae. Donc il n’y aura pas de recul et ça partira probablement dans tous les sens mais osef. De toute façon il n’y a pas de doute à avoir, ce bouquin c’est de la bombe ! Non ?

fiche livre obsidio

Ça y est, cette fois c’est fini. Après ça il n’y aura plus de chronique sur Illuminae, à part peut-être sur le prequel Memento quand il sortira chez nous. Je suis tristesse.

Cette trilogie m’a fait passer par tous les stades d’émotions en me secouant dans tous les sens. Si vous ouvrez le premier tome, vous embarquez dans la pire montagne russe du monde jusqu’au point final du dernier tome. C’était ouf, et cette trilogie restera un de mes plus gros coup de cœur littéraire.

Obsidio se concentre sur l’invasion de Kerenza IV après la destruction de Heimdall, et sur le voyage d’Hanna, Kady et les autres pour aller secourir les survivants de Kerenza et mettre fin à cette guerre. J’étais présente aux côtés des personnages pendant les 631 pages, j’ai vécu avec eux l’enfer qu’ils vivaient. AIDAN m’a fait de la peine et j’ai bien cru mourir aux trois quart du livre. Cette trilogie réunit tout ce qu’on attend dans une lecture : des rires, des larmes, de la peur, de l’espoir et cette impression de chute libre dès que le scénario prend une tournure à laquelle vous ne vous attendiez pas (c’est à dire tout le temps).

J’ai beaucoup plus savouré ce dernier tome comparé au second que j’avais lu en 3 jours. J’avais envie de prendre mon temps et de ne pas le finir tout de suite. C’était très dur car Illuminae fait parti de ces bouquins qui se dévorent et qui sont quasi impossible à lâcher.

Ce roman est à la hauteur des précédents, il est exceptionnel. Ne cherchez pas de facilité scénaristique: il n’y en a pas. Je trouve ça incroyable d’avoir réussi à écrire trois livres sur l’invasion d’une planète minière illégale par une entreprise et d’avoir rendu ça addictif au possible, sans jamais une baisse de niveau. Le duo Amie Kaufman et Jay Kristoff fait des merveilles ! J’attend avec impatience que leur nouveau roman, Aurora Rising, soit traduit chez nous.

Bien sûr, la fin reste un peu prévisible. Mais après toutes les épreuves endurées, n’est-ce pas la meilleure fin ? Celle qu’on souhaite pour ces personnages.
Bref, je suis partagée entre la joie d’avoir découvert Illuminae, la satisfaction du final de l’histoire et la tristesse infinie de quitter un univers pareil. Une chose est sûre : je relirais cette trilogie avec plaisir ! C’est un coup de cœur intersidéral.


Note

5_5

5 commentaires sur « Journal de lecture #63 – Illuminae – Dossier Obsidio »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s