Journal de lecture #37 – Illuminae – Dossier Gemina

Un peu plus d’un mois après la lecture époustouflante d’Illuminae – Dossier Alexander, le premier tome de la trilogie, je reviens aujourd’hui après avoir fini le second tome.

Comme toujours, si vous n’avez pas lu le premier, je vous conseille de lire cette chronique 😉 car je spoil le premier tome.

Illuminae
Résumé du tome 1


En 2575, la planète de Kady Grant, 17 ans, et Ezra Mason, 18 ans, est attaquée par l’entreprise interstellaire Bei Tech. Lors de l’évacuation de population, Kady embarque sur l’Hypatia et Ezra sur l’Alexander, mais ils parviennent à garder contact en secret.
Grâce à ses talents de hackeuse Kady découvre que l’état-major est impliqué dans cette affaire.


En vérité, dès l’instant où j’ai refermé le premier tome, j’ai voulu entamer le second. Mais cette lecture ayant été blindée de sensations fortes, j’ai préféré faire une petite pause avant de continuer l’aventure.

Et que dire…

Cette saga aura ma peau ! Sérieusement, rien que d’y repenser j’ai la tension qui monte haha.

giphy

Souvenez-vous, à la fin du premier tome, Kady et Ezra s’en sortent sain et sauf à un poil de fesse. On apprend que la mère de Ezra, Leanne Frobisher, dirige désormais l’entreprise BeiTech responsable de tout ce m*rdier. Nous sommes désormais dans une course contre la montre puisque c’est maintenant la station de saut Heimdall qui est dans le colimateur. BeiTech voulant détruire cette dernière avant que l’Hypatia ne l’atteigne et prévienne ainsi tout le monde des horreurs qui se sont produites.

Ah et on rappelle aussi qu’Isaac Grant, le père de Kady, se trouve sur Heimdall, histoire de rajouter un peu de pression. Ne me dites pas merci, c’est pour moi.

Ce second tome débute immédiatement par le procès de Frobisher. On apprend donc que l’assaut d’Heimdall a bien eu lieu, et nous lecteurs, découvrons donc comment tout cela s’est passé grâce aux pièces à convictions présentées durant ce procès. C’est assez « marrant » de découvrir les choses après qu’elles se soient passées. Même s’il s’agit que de fiction, on se dit que plus rien ne pourra changer et surtout on se demande ce qui est arrivé aux personnages.
On se retrouve donc tout de suite plongé dans l’action, lisant avec fébrilité ces 670 pages de stress.
Tout ça pour dire que les auteurs sont de sacrés sadiques !

Cette fois pas de Kady ni d’Ezra. Nous suivons en priorité Hanna et Nick, deux habitants de la station Heimdall, ainsi qu’Ella la cousine de Nick. Evidemment tout part en cacahuètes et nos protagonistes doivent lutter pour survivre. Sinon c’est pas drôle.

La mise en page est toujours aussi originale et se prête terriblement bien à l’histoire. La petite nouveauté réside dans le journal intime d’Hanna, où elle dessine ses pensées. J’ai trouvé le tout très bien amené. Malgré les catastrophes qui s’enchaînent, il y a toujours une place pour l’humour, ça nous aide à respirer pendant le récit. Vraiment, je me prend tellement au jeu que je me suis surprise plusieurs fois à retenir mon souffle.

Les personnages sont tout aussi attachant que dans le premier tome, tout en étant différents. Cependant, difficile de déterminer qui d’entre Kady et Hanna est la plus courageuse. Par contre, du côté d’Ezra et Nick, j’ai une grosse préférence pour Nicky-choupinou. Ella quant à elle est très drôle et elle ne perd jamais pied pendant tout ce b*rdel.
Une phrase en particulier m’a marqué, prononcée par Hanna. Je voulais la mettre en citation mais j’ai peur qu’elle ne spoil trop. Mais sachez qu’à ce moment là c’était la fête dans mon cerveau, peut-être devinerez-vous laquelle est-ce 😉

giphy5

J’ai été complètement surprise par les retournements de situation. Je me suis pris une révélation en pleine tronche, me suis sentie trahie. Oui j’en fais trop, mais comment ne pas en faire trop devant autant de talent de la part des auteurs ?
Bon ok, certains éléments de l’histoire sont un peu tirés par les cheveux. Mais jamais complètement dingue au point de décrédibiliser le récit, c’est ce qui rend le tout tellement addictif. L’histoire nous tient en haleine et nous retourne le cerveau, impossible de détacher les yeux des pages, j’ai lu 670 pages en 3 petits jours, ce qui est énorme pour moi. Encore une fois je suis passée par tous les stades d’émotions, j’ai failli avoir je ne sais combien de crises cardiaques ! Cette saga me passionne et cette fin est à couper le souffle.

giphy3

Bon maintenant je vais avoir besoin d’une nouvelle pause avant d’entamer le troisième et dernier tome car clairement, je ne suis pas prête !
En bref un énorme coup de cœur au même titre que l’a été le premier tome. Cette saga a tout pour plaire, et je ne survivrai pas à la lecture du dernier. Vous ne l’avez pas encore lu ? Mais qu’attendez-vous ?!


Note
Coup de cœur !5_5


Titre : Illuminae – Dossier Gemina
Auteur : Jay Kristoff / Amie Kaufman
Editeur : Casterman
Pages : 670
Prix : 19.90 €

4 commentaires sur « Journal de lecture #37 – Illuminae – Dossier Gemina »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s