Journal de lecture #56 – Le Paris des Merveilles

Hello You ! 

Aujourd’hui je vais vous parler du premier tome d’une trilogie que vous connaissez sûrement si vous aimez la fantasy. Il s’agit bien sûr du Paris des Merveilles, les Enchantements d’Ambremer de Pierre Pevel.
fiche livre paris des merv t1

C’était la première fois que je découvrais la plume de Pierre Pevel, dont on ne me chante que les louanges. Il faut dire qu’il y a de quoi ! Je suis bien contente d’avoir acheté ce premier tome au salon du Livre Paris et de me l’être fait dédicacer par l’auteur. Mon seul regret et de ne pas avoir les deux autres tomes sous la main. M’enfin bon, j’ai tout de même une belle édition de l’intégral, donc je pourrais toujours lire la suite dedans.

Dès les premières pages, que dis-je, les premières lignes, j’ai été charmée par la plume de l’auteur. Impossible de ne pas se laisser embarquer par un texte qui manie si bien les mots. D’autant plus que nous plongeons dans un univers merveilleux, à une époque que j’aurai adoré connaître avec une intrigue alléchante.

Imaginez notre monde côtoyant de près celui, fabuleux, de l’OutreMonde. Prendre le métro à Porte Maillot pour aller à Ambremer, la capitale des fées. Voir tous les jours la Tour Eiffel dans un bois blanc, des sirènes dans la Seine, des arbres intelligents en vous promenant dans un parc ou des chats ailés, lisant votre courrier en piquant un somme dessus. Je dis oui pour travailler et vivre dans un Paris pareil. Bon en ayant ma vie normale et non celle de Louis Denizart Hippolyte Griffont ou celle d’Isabel de Saint-Gil, quelques peu mouvementées.

On peut dire qu’il y a pléthore de protagonistes dans ce livre, mais à aucun moment nous ne sommes perdu. J’ai adoré Griffont, la Baronne, Azincourt, Etienne le majordome, Auguste et Lucien et tous ceux que nous avons rencontré au fil de l’intrigue. Laquelle est passionnante, mêlant enquête policière et magie. J’ai cependant trouvé qu’elle se concluait assez vite à la fin du roman, et je me demande ce qui sera fait dans les prochains tomes.

Ce n’est pas un coup de cœur, mais je pense que cela le sera à la fin de la trilogie. Dans tous les cas j’ai un coup de cœur pour Griffont et la Baronne, qui forment un duo efficace et drôle. La plume de Pierre Pevel est juste parfaite, je n’ai rien à redire dessus et si tous ses romans sont de la même qualité on peut dire qu’on est face à un très, très grand auteur.

Au départ, j’avais d’abord acheté les Larmes du Cardinal pour découvrir l’auteur, mais j’avais un peu peur de commencer cette lecture. Le Paris des Merveilles m’a totalement convaincu et j’ai hâte d’avoir des vacances pour le commencer.

En bref ce fut plus qu’une excellente lecture, qui a frôlé le coup de cœur à un millimètre à peine. Il est difficile de ressortir de cet univers merveilleux et si vous aimez rien qu’un tout petit peu la fantasy, ou si vous voulez découvrir le genre, lisez le. C’est pour moi une superbe porte d’entrée .


Note

4-5_5

8 commentaires sur « Journal de lecture #56 – Le Paris des Merveilles »

  1. Ce n’est pas ma saga favorite de Pevel (j’ai lu tous ses romans) mais j’admets volontiers qu’elle est super chouette, déborde d’imagination et qu’on ne s’ennuie pas en la lisant. Les lames du Cardinal, c’est encore mieux ❤️ J’espère que tu aimeras autant que moi !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s