Journal de lecture #89 – Grisha, L’oiseau de feu

Hello You !

Aujourd’hui est un grand jour puisque Grisha est la première trilogie que je termine cette année ! *cotillons et paillettes*.

fiche livre grisha 3

Je ne sais plus si j’en ai déjà parlé ici mais cette année j’aimerai donner la priorité aux suites de saga (plutôt que d’en commencer encore 10000) et aux vieux livres de ma pal. J’alterne donc entre une nouveauté / un nouvel achat et une suite / un livre qui est dans ma pal depuis 10 ans. C’est donc avec joie que j’ai fini la trilogie Grisha.

Tu connais la chanson :
Chronique du tome 1
Chronique du tome 2

J’avoue que c’est une trilogie un peu en demi-teinte pour moi. J’avais bien aimé le premier tome sans pour autant en faire une vénération. Le concept était déjà vu mais l’univers dans lequel il s’ancrait original et l’écriture fluide et agréable.

Le second tome m’a beaucoup plus emballée, l’évolution d’Alina, la découverte de Nikolaï et le combat de fin ! Je m’attendais donc à du très lourd pour le tome final.

Finalement celui-ci se place au milieu des deux précédents. C’était cool, on retrouve avec joie Nikolaï et sa répartie à toute épreuve. Le lien entre le Darkling et Alina est fascinant, d’ailleurs il est toujours autant difficile de haïr le Darkling, il créer un sentiment assez ambiguë qui fait que c’est une menace, mais en même temps on l’aime bien quand même.
Je ne m’attendais pas aux révélations et j’ai franchement été surprise à plusieurs reprises, maiiiiis… Il m’a manqué quelque chose pour en faire vraiment un final explosif.

Déjà le fait d’apprécier à moitié le méchant de l’histoire ça ne m’a pas vraiment aidé à choisir un camp. Mais c’est voulu, Alina elle-même ressent de la compassion pour lui malgré les horreurs qu’il a commise. Ensuite, j’ai eu beaucoup de mal à ressentir le danger dans ce dernier tome, notamment pendant le combat final. Et surtout, le plot twist de la fin ne m’a pas du tout convaincue. J’ai trouvé que ça enlevait tout l’enjeu de l’événement qui précédait (oui c’est dur de choisir ses mots pour ne pas spoiler) et surtout c’était trop facile et gratuit à mon sens. Je pense que j’aurais plus apprécier la fin si ça s’était passé autrement.

Et enfin, c’est peut-être juste moi mais j’ai trouvé que le Shadow Fold avait perdu tout ce qui faisait de lui cette chose oppressante et terrifiante dans le premier tome. Alors c’est lié à l’évolution du pouvoir d’Alina évidemment, plus besoin d’avoir peur des ténèbres quand on peut les illuminer mais je sais pas, j’aimais la menace qu’il représentait et je l’ai trouvé sous exploité ici.
De manière général, j’ai plutôt bien aimé cette trilogie mais pas au niveau du culte qu’on lui voue. C’était chouette, y a pire mais il y a mieux aussi. Par contre j’aime beaucoup l’univers et j’ai très envie de lire les autres livres du Grishaverse !


3-5_5

Un commentaire sur « Journal de lecture #89 – Grisha, L’oiseau de feu »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s