Journal de lecture #52 – La vie secrète des écrivains

« – Écrivain un jour, écrivain toujours.
– C’est faible comme citation pour un prix Pulitzer, non ?
– Ta gueule. »

Hello you !

Aujourd’hui je vous parle de dernier roman du (très) célèbre Guillaume Musso : La vie secrète des écrivains publié chez Calmann-Lévy.
fiche livre la vie secrète des écrivains

Ça va être assez rapide car j’ai lu ce roman en une journée. J’étais malade, donc restée chez moi, j’en ai profité pour le commencer et je n’ai pas pu le lâcher avant la dernière page.

J’avais bien aimé La jeune fille et la nuit, mais quand même moins que les autres. Avec La vie secrète des écrivains on retrouve, à mon goût, du grand Musso. Cet auteur a un don pour faire perdre pied à ses lecteurs et nous demander où s’arrête la réalité de la fiction. Ici la frontière entre les deux est tellement ténue que j’ai même été faire des recherches pour savoir si Nathan Fawles avait vraiment existé.

L’intrigue est haletante et j’ai énormément aimé le fait qu’il y ai un récit dans le récit, lui-même dans un récit. C’est très dur à expliquer, mais en gros on commence le roman normalement, puis le personnage de Raphaël commence à écrire lui-même l’histoire telle qu’on la commencé, et à la fin on a un petit chapitre où Guillaume Musso explique comment lui ai venu l’idée de cette histoire. C’est très étrange et c’est là qu’on ne sait plus repérer le vrai du faux, si ce Musso de fin de roman est le véritable auteur ou un personnage de fiction. Il y a un vrai talent d’écriture qui n’est bien sûr plus à démontrer mais je trouve qu’ici l’auteur joue à fond avec ses capacités.

J’ai noté ce roman 20/20 sur Livraddict, car je trouve que c’est l’un des meilleurs romans de Guillaume Musso. Maintenant j’ai un petit bémol qui m’empêche de dire que ce roman est un coup de cœur : c’est qu’on se retrouve toujours dans le même schéma. Sur les 16 romans de l’auteur, j’en ai lu 11. Et quasiment à chaque fois on se retrouve dans la même configuration de récit. Sur ces 11 là je crois qu’il n’y a que La fille de papier et L’instant présent que j’ai trouvé différent.
Alors bien sûr ça marche, et l’auteur excelle dans ce domaine, à nous faire attendre pendant toute notre lecture et procéder au twist final et à toutes les révélations pendant les dernières pages. Mais à force je ne suis plus vraiment surprise puisque je sais à quel moment on va se retrouver face à ces révélations. La seule chose qui change c’est le sujet.

Alors c’est génial, c’est captivant et je suis toujours aussi admirative du talent de Guillaume Musso. Mais j’aimerai parfois avoir quelque chose de différent de la part de l’auteur, qui me surprenne vraiment.

Par contre vraiment si vous appréciez déjà Musso ou si vous voulez le découvrir, lisez-le. Ce bouquin est une claque.


Note

5_5

Publicités

4 commentaires sur « Journal de lecture #52 – La vie secrète des écrivains »

  1. Coucou 😀
    Quel bel avis pour ce dernier roman de Musso. J’avais un peu abandonné la lecture de ses livres, parce que justement, tout comme toi, je trouvais le procédé narratif souvent trop identique.
    Tu me donnes envie de vite me replonger dans l’un de ses roman, en tout cas.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s