Journal de lecture #70 – Fahrenheit 451

Hello You ! 

Aujourd’hui je vais vous parler un roman considéré comme un classique de la Science-fiction. Fahrenheit est un roman coup de poing, incontournable pour tous les fans du genre.

fiche livre fahrenheit 451

Déjà rendez vous compte, ce roman a été publié pour la première fois en 1953. 1953 les gars ! Et il est toujours autant d’actualité si ce n’est plus !

Fahrenheit 451 c’est la température à laquelle brûle un livre. Et des livres on en brûle un paquet. Nous sommes dans une société où la technologie a pris le pas sur tout le reste. Les livres sont interdits, illégaux.
Le but étant le bonheur. Oui oui vous avez bien lu. Ce monde pense que pour être heureux il faut arrêter de penser. Car penser amène des questions donc de la réflexion et vos réflexions peuvent parfois vous amener à être triste. La vie quoi. Mais là non ! Les gens ne peuvent pas penser car leur cerveau est toujours occupé à autre chose. Murs écrans déblatérant des âneries sans aucun sens, oreillettes h24 dans les oreilles, conduite à 150 à l’heure et plus de livres. Donc plus d’avis dissonants, de conflits, de mélancolie, de débats, de personnes plus cultivées qu’une autre… Les gens n’ont plus le temps de ressentir quoi que ce soit, d’être plus intelligent que leur voisin, d’avoir une personnalité. Ils sont donc plus heureux, forcément. Et pourtant le taux de suicide a tellement augmenté que ce ne sont même plus des médecins qui se déplacent pour vous sauver. Mais tout le monde ferme les yeux, ça n’est jamais arrivé et ça n’arrive jamais. 

Les pompiers, au lieu d’éteindre les feux, les allument. Sauf qu’un jour l’un deux rencontre une jeune fille « différente » qui n’a qu’à le pousser d’une pichenette pour le faire basculer. Pour qu’il ouvre les yeux et se dise : « c’est quoi ce bordel ?! ».

Ce roman m’a happé du début à la fin. Je trouvais ça aberrant d’en arriver à ce point à faire l’autruche, et en même temps si… Actuel. Nous sommes tous toujours devant nos écrans, télé, portable, ordinateur. Ce futur atroce n’a jamais été aussi proche. Rendez vous compte que les personnages de ce livre prennent les acteurs de leurs émissions comme leur famille ! En est-on si loin avec le système Youtube qui peut parfois nous faire penser que nous sommes proche d’un youtubeur que nous apprécions alors qu’on ne le connais même pas ?

Brr ça me fait froid dans le dos rien que de penser qu’on pourrait arriver à de telles extrémités.

Bref c’est un roman à lire absolument. Il fait réfléchir, il fait peur et il dégoûte mais il est important. Je me suis pris des claques à chaque page en lisant chaque ligne de plus en plus aberrante à mes yeux mais pas bien loin de la vérité.


Note

5_5

7 commentaires sur « Journal de lecture #70 – Fahrenheit 451 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s