Journal de lecture #77 – Wicked

Hello You !

Aujourd’hui je vais te parler d’un bouquin qui vaut la peine de se plier en quatre pour le trouver. La première édition n’est plus imprimée en France et la seconde, eu à force de pétition grâce à la super communauté de lecteurs, est déjà en rupture de stock. Mais si tu tombes un jour sur un exemplaire d’occasion, fonce.

fiche livre wicked

Pour tout te dire j’étais mi-figue mi-raisin à l’idée de lire ce roman. Tout d’abord, c’est sûr la chaîne de Margaud Liseuse que je l’ai découvert. Elle m’a donné envie de le lire et l’idée de la rareté a d’autant plus attisé ma curiosité. Cependant il est vraiment noté à la baisse sur Livraddict. Un petit 14,6/20. Alors que c’est une pépite !

Tu connais Le Magicien d’Oz, forcément. Personnellement je n’ai vu que le film il y a bien longtemps maintenant et je n’ai que de vagues souvenirs de l’histoire, mais j’adore en savoir plus sur l’histoire des méchants.
Dans ce roman nous suivons l’histoire d’Elphaba, aka La Méchante Sorcière de l’Ouest, de sa naissance jusqu’à sa mort. Nous apprenons qui elle était, son caractère, sa personnalité, ses convictions… La souffrance qu’elle a dû endurer à cause de sa couleur de peau, car oui naître verte à Oz ce n’est pas courant. On apprend également ses origines et le point final qui a tout fait basculer.

J’ai adoré Elphaba d’emblée. Elle est très loin de ce que j’imaginais d’elle. Elle a un esprit vif, elle est très réfléchie et en avance sur son temps. Et elle est cynique. J’adore les personnages cyniques car leurs réflexions me font toujours rire, elle se moque des gens et de la société avec exagération et humour.
J’ai eu beaucoup d’affection et d’empathie pour elle en lisant son parcours. Evidemment pas de spoil ici mais étant donné qu’on connaît la fin de l’histoire, je peux dire que tout n’a pas été rose pour elle.

Le roman est découpé en plusieurs parties, ce qui fait qu’entre deux parties plusieurs années peuvent se passer. C’est extrêmement bien écrit et bien construit. L’auteur a une plume somptueuse, fine et sarcastique.
C’est plus qu’une simple histoire sur la Méchante Sorcière, on peut faire beaucoup de liens entre notre monde et celui d’Oz. C’est un monde terrifiant et ultra crédible. J’ai trouvé ce roman résolument féministe et politique. Il nous parle de tyrannie, d’extermination, de discrimination envers les personnes différentes de la majorité. Le conflit avec les Animaux est un fil rouge qui suivra tout le récit, ça m’a touché dès le début, deux scènes en particulier sont très dures et peuvent nous faire faire des liens avec certaines périodes de notre Histoire.

Ne vous attendez pas à de l’action dans tous les sens avec ce roman, comme ce qu’on a l’habitude de lire ces dernières années. Celui-ci raconte une vie entière, il n’est pas haletant, il n’est pas rapide dans ses rebondissements mais il est parfait pour l’histoire qu’il veut raconter. Je ne me suis pas ennuyée une seconde, j’ai pris le temps pour le lire, j’ai aimé et détesté ces personnages, j’ai ris avec Elphaba et j’ai pleuré pour elle. J’ai vu beaucoup d’avis relatant les longueurs, je n’en ai trouvé aucunes qui m’aient dérangé. Elles sont toutes utiles à la narration et agréables à lire. C’est un livre qui prend son temps et qui en vaut largement la peine. Bref, un coup de cœur.


Note
5_5

7 commentaires sur « Journal de lecture #77 – Wicked »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s