SP#07 – Riverdale, the day before

Merci à NetGalley et aux éditions Hachette pour leur confiance ! 

Je pense que personne n’a pu passer à côté si vous passez un peu de temps sur Netflix. Riverdale est une série qui a su tracer son chemin sur la plateforme, que vous l’ayez vu ou non, vous en avez forcément entendu parler.

fiche livre riverdale

Pour ma part j’ai commencé la série parce que je ne savais pas trop quoi regarder, j’avais entendu dire que c’était sympa. A la fin du premier épisode je me suis dit « mouais, c’est cool mais sans plus », et me suis surprise à enchaîner les épisodes sans plus pouvoir en décrocher. L’univers un peu rétro de la petite ville de Riverdale, ses secrets et ses personnages qui se prennent parfois pour la troupe de Scooby-Doo auront eu raison de moi. Et bien que je sois encore un peu sceptique sur la saison 3 en cours, c’est plus fort que moi, je suis accro.

Alors quand j’ai vu le prequel de la série, sorti en Janvier de cette année, j’ai immédiatement fait la demande sur NetGalley, qu’Hachette Roman a accepté. Merci à eux de m’avoir fait découvrir cet ouvrage ! 

Très court roman d’à peine 225 pages, je l’ai dévoré en deux soirées. Celui-ci se déroule durant l’été précédent les événements de la première saison. Les chapitres s’articulent autour des points de vue des différents personnages principaux, Jughead, Archie, Betty et Veronica, tout cela agrémenté de quelques mails et sms.

J’ai adoré découvrir les personnages sous un autre jour, dans une période où tout le monde est éloigné les uns des autres et où Veronica menait encore sa vie de princesse de New York. Jughead et Archie passe leur été dans leur petite ville tandis que Betty est en stage à Los Angeles. J’aurais aimé en apprendre un peu plus sur Jason Blossom, sa vie, sa façon d’être et le duo qu’il forme avec sa soeur Cheryl… mais malheureusement le mystère entoure toujours ce personnage.

Dès les premières pages je me suis retrouvée plongée dans l’univers si particulier de la série. Cette impression d’être dans les années 50, ses couleurs pastels, ses Diners rétro et ses milkshakes, les commérages d’une petite ville où tout le monde se connaît, tout en ayant la modernité et la technologie d’aujourd’hui. J’adore.

Pour les fanas de la série, ce prequel lève le voile sur certaines questions qu’on aurait pu se poser pendant la première saison. Il nous permet de mieux comprendre les choses et de vivre des scènes cachées, un vrai plaisir. Cependant, je ne sais pas si cela parlerait à quelqu’un qui n’a pas vu un seul épisode. Nous n’avons pas réellement de descriptions de personnages, d’explications sur le lien qui les unis. Par exemple les sms de Cheryl échangés avec son frère pourrait être source de confusion pour quelqu’un de « non initié », car il ne comprendrait pas leur rôle dans toute cette histoire et l’importance de ces messages.

Si vous ne connaissez pas la série, que vous lisez ce livre et que vous allez jusqu’au bout, préparez-vous, je suis presque certaine que vous commencerez la série ! La fin de ce prequel coïncide avec le début de la première saison, j’ai trouvé ça très bien pensé niveau « marketing », même moi j’ai eu envie de me refaire les premiers épisodes. Dans l’ensemble c’est un très bon roman bien que j’ai trouvé quelques incohérences par rapport aux informations données dans la série, mais rien qui ne m’a réellement dérangé.

Au final, ce roman ravira les fans de la première heure et permettra aux autres de mettre un pied dans la série. 


Note

4_5


 

Un commentaire sur « SP#07 – Riverdale, the day before »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s