📚 Journal de lecture #137 – Extincta

Hello You !

Parce qu’il en faut bien de temps en temps, mĂȘme si en gĂ©nĂ©ral je sais quel livre est susceptible de me plaire, on n’est jamais Ă  l’abri d’une dĂ©ception. Extincta de Victor Dixen en fut une.

De cet auteur, je n’avais lu que Cogito. Celui-ci ne m’a pas laissĂ© un souvenir mĂ©morable mais je me souviens l’avoir bien aimĂ©. Alors je pensais qu’Extincta serait dans la mĂȘme veine.

Je me suis lancĂ©e dans ma lecture sans Ă  priori. Je savais juste qu’on parlait de l’extinction de l’humanitĂ©, sans plus. Au dĂ©but je me suis dit que c’Ă©tait peut-ĂȘtre pas la meilleure lecture Ă  aborder en ce moment. PandĂ©mie toussa toussa. Mais bon le concept me plaisait, les chapitres alternant les deux personnages principaux et le dĂ©compte qui s’ensuivait jusqu’Ă  cette fameuse extinction m’intĂ©ressaient tout particuliĂšrement. Franchement, on partait plutĂŽt pas mal.

Ma lecture a Ă©tĂ© extrĂȘĂȘĂȘĂȘmement compliquĂ©e ! Au bout d’une semaine je n’avais lu que 100 pages, Ă  la fin de la seconde j’atteignais pĂ©niblement la moitiĂ©. J’ai carrĂ©ment dĂ©gainĂ© les rames pour essayer de me sortir de cette lecture, sans succĂšs.
C’est dommage car le dĂ©but me plaisait bien, mais c’Ă©tait tellement lent ! Beaucoup trop lent pour moi. Mais c’est tout le passage au camp Solitaire, avec le Docteur pour ceux qui l’ont lu, qui m’a achevĂ©. J’ai trouvĂ© ce passage trĂšs long et trĂšs peu utile au final, plein de choses auraient pu ĂȘtre supprimĂ©es sans que ça n’enlĂšve rien Ă  l’histoire. J’ai malgrĂ© tout fait un effort pour continuer ma lecture, mais arrivĂ©e Ă  environ 60% du livre j’ai laissĂ© tomber. J’en avais marre de faire du sur-place mais j’avais quand mĂȘme envie de savoir le fin mot de l’histoire, alors j’ai sautĂ© directement Ă  la fin.

J’ai lu les derniers chapitres en diagonales, et j’ai Ă©tĂ© saoĂ»lĂ©e. DĂ©jĂ  parce que je me suis dit qu’il fallait se farcir une bonne moitiĂ© du livre pour en arriver Ă  pas grand chose. Ensuite parce que j’ai levĂ© les yeux au ciel et soufflĂ© Ă  chaque phrase que j’ai lu. A cause des protagonistes principalement qui, Ă©videmment, se dĂ©testent au dĂ©but mais s’aiment passionnĂ©ment aprĂšs quelques heures passĂ©es ensemble. Plus ou moins 200h en fait, ça doit faire environ 8 jours. 8 jours pour se dĂ©tester, puis se libĂ©rer de leur Ă©ducation (on rappelle qu’ils ne vivent pas du tout dans le mĂȘme monde), puis pour s’aimer d’un amour fou. J’y crois pas. En tout cas pas en lisant cette fin.

Et la fin justement, ne m’a absolument pas convaincue. Alors oui j’ai sautĂ© une grosse partie du roman, si ça se trouve elle aurait Ă©tĂ© plus crĂ©dible en lisant l’ensemble. Mais pour le coup j’ai surtout eu l’impression d’un gros Deus Ex Machina qu’on utiliserait Ă  moitiĂ© histoire de ne pas avoir un happy end mais pas non plus une fin Ă  s’en ouvrir les veines.


Enfin bref, je suis peut-ĂȘtre un peu trop virulente par rapport Ă  ce roman. Pourtant j’Ă©cris cette chronique une petite semaine aprĂšs l’avoir refermĂ©. Mais il ne m’a pas du tout plu, comme tu l’auras remarquĂ©. Trop lent, trop de clichĂ©s et une fin un peu trop tirĂ©e par les cheveux Ă  mon goĂ»t.

6 commentaires sur « đŸ“š Journal de lecture #137 – Extincta »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s