Journal de lecture #113 – La Neuvième Maison

Hello You !

Bon, si tu suis un peu les réseaux sociaux tu as du en entendre parler en long en large et en travers : Ninth House, le roman fantastique adulte de Leigh Bardugo a fait son entrée sur le territoire français fin Août.

On passera sur la galère sans nom que ça a été pour récupérer un exemplaire relié du bouquin.

J’ai pris tout mon temps pour découvrir et savourer ce roman, et qu’est ce que c’était bien ! J’aime déjà beaucoup la plume de Leigh Bardugo dans ses romans plus YA mais elle a quelque chose qui colle parfaitement a une littérature plus adulte. C’est sombre, glauque… Un univers parfaitement décrit et utilisé, bref ! J’y étais.

Plusieurs scènes m’ont « choquées », ou en tout cas je n’étais vraiment pas bien en les lisant. Je pense notamment à LA scène la plus marquante de l’enfance d’Alex, mais aussi certaines scènes affreuses avec Blake. Un trigger warning est présent au début du livre et franchement, il n’est pas là pour rien. Si tu es de nature sensible ou si les scènes morbides ou d’une grande violence te mettent mal à l’aise, ce n’est peut-être pas un livre fait pour toi.

Ce n’est pas non plus un roman très abordable et facilement compréhensible dès le début. J’ai mis un certain temps avant d’intégrer le système des Maisons, le Léthé, les formes de magie exercées qui sont a des kilomètres de ce qu’on a l’habitude de voir. Pas de boule de feu ici, mais plutôt des pronostications pour savoir où placer ses actions pour se faire un max de sous. Ce temps est nécessaire pour placer le contexte, le lieu, les personnages, et même si on nage dans la semoule pendant un moment, les choses finissent par se mettre en place et il devient très difficile de lâcher le bouquin. L’intrigue est chouette à suivre, pas simple à décortiquer, les indices sont rares ou en tout cas difficiles à voir. Tout est très bien mené et même si je m’attendais au « méchant », j’ai été finalement très surprise par la fin qui annonce une suite explosive.

Autre point positif : les personnages ! J’ai adoré Alex, Dawes et Darlington. Ils sont vraiment bien développés et surtout crédible dans leur univers. Aucun d’entre eux n’est foncièrement gentil ou méchant, notre héroïne est loin d’être une fille parfaite et j’ai adoré ça. Alex est une fille brisée, mauvaise, vulgaire et violente. Elle a un caractère de chien, un vrai caractère qui fait qu’on l’imagine très facilement. Après on aime ou pas ce genre de personnage mais moi, je l’ai adoré.

Une dernière petite chose que je me dois d’aborder : j’ai vu pas mal de reproches fait à la traduction, comme quoi le livre aurait mérité une relecture et que c’était limite inadmissible d’avoir autant de fautes au vu du prix du bouquin et plus encore quand il s’agit de la version reliée, ce que je comprends parfaitement.
Alors certes j’ai relevé quelques oublis de mots par-ci par-là, mais vraiment très très peu. Je m’attendais à trouver des oublis ou des doublons partout, ça n’a pas du tout été le cas. Alors soit j’étais trop emballée par ma lecture pour y prêter attention, soit j’ai eu de la chance avec mon exemplaire ? L’avenir ne nous le dit pas mais ce qui est sûr, c’est que ça ne m’a absolument pas empêcher d’adorer ce roman.

En bref, une excellente lecture. Les quelques difficultés que j’ai eu au début m’empêche d’en faire un coup de cœur mais je sens que la suite sera encore meilleur que ce premier tome et que là, on pourra peut-être toucher au saint Graal. Leigh Bardugo est déjà une excellente autrice, son essai dans la littérature adulte est une franche réussite pour moi et j’espère qu’elle continuera dans cette voie.


Note : 4 sur 5.

2 commentaires sur « Journal de lecture #113 – La Neuvième Maison »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s