Journal de lecture #57 – Le Dieu oiseau #PLIB2019

Hello You ! 

Le Dieu oiseau est un one-shot écrit par Aurélie Wellenstein et publié aux éditions Scrineo en 2018. Il fait partie des 5 finalistes du PLIB et donc des livres que je dois lire et chroniquer. Alors c’est parti !
fiche livre le dieu oiseau

Le Dieu oiseau était déjà dans ma pal bien avant le début du prix. J’ai déjà lu Le Roi des Fauves de la même autrice que j’avais apprécié sans pour autant qu’il m’en reste un souvenir mémorable. Alors qu’en est-il de celui-ci ?

Et bien je suis un peu dans le même cas en fait. C’est le genre de bouquin difficile à chroniquer car j’ai passé un bon moment de lecture, l’histoire est intéressante, le style agréable et parfait pour ce type de contexte. Les actions s’enchaînent et on n’a pas le temps de s’ennuyer. Mais voilà, à la fin de cette lecture je ne ressens rien de plus que ça. C’était bien, mais ça ne m’a pas marqué.

Déjà, avis aux âmes sensibles, ce roman n’est peut-être pas faire pour vous. L’univers est anxiogène à souhait, violent et trash au possible. Elle montre le pire côté de l’Homme et ce jusqu’où on peut aller quand une culture et des croyances sont trop ancrées dans les mémoires.

Je n’ai pas réussi à m’attacher à Faolan, le personnage principal. Peut-être parce que j’essayais de prendre du recul pendant les scènes ultra violente, l’éviscération et la désorbitation n’étant pas mes passes-temps favoris. Mais je ne sais pas, je n’ai pas réussi à éprouver de la pitié ou de l’espoir pour lui. Son histoire ne me désintéressait pas mais le personnage en lui-même ne m’a fait ni chaud ni froid.

Je dirais même que Torok m’a plus marqué que lui. En même temps quand on voit le personnage ce n’est pas une surprise. J’aurai cependant aimé que son personnage soit un peu plus développé car certaines scènes m’ont fait soupçonner qu’il n’était pas aussi sans cœur qu’il le montrait.

J’ai beaucoup aimé la Quête et toutes ses épreuves. Tout cela fait penser à Hunger Games encore une fois avec le système de battle royal et certaines scènes sur l’île, mais en bien plus adulte et violent.

J’ai trouvé la fin assez décevante compte tenu de l’évolution psychologique de Faolan. On sent qu’il peut se passer quelque chose à la fin, qu’on en est à deux doigts, mais ça n’arrive pas. C’est dommage de ne pas être allé au bout de l’idée car ça aurait donné plus de sens au reste du roman pour moi.

En écrivant cet article je me rend compte que je suis hyper déçue. Aurélie Wellenstein a une plume superbe et un univers très dark qui me plaît beaucoup. Du coup je suis très déçue de ne pas apprécier ses romans plus que ça, car je suis sûr que ça pourrait être des coups de cœur !

En bref une lecture en demi-teinte. Une écriture agréable et une histoire dont le fond est très intéressant et où l’on ne s’ennuie jamais, mais qui n’a pas réussi à m’embarquer totalement. Je m’attendais à un final différent et qui aurait donné plus de sens à ma lecture.


Note

3_5

#PLIB2019
#ISBN9782367405827

9 commentaires sur « Journal de lecture #57 – Le Dieu oiseau #PLIB2019 »

  1. Ah c’est marrant j’avais vraiment bien aimé le roi des fauves mais j’ai été déçue par le dieu oiseau car comme toi, j’ai passé un bon moment sans plus. L’éditeur le vendait comme son texte le plus trash mais j’ai trouvé le roi des fauves bien plus sombre et anxiogène. Quant à la fin du dieu oiseau, pareil, j’ai été déçue :/ pourtant j’aime beaucoup le travail de l’autrice. Mais j’ai eu un peu le sentiment de « tout ça pour ça »?

    Aimé par 1 personne

    1. C’est ça 😔 Pour le dieu oiseau j’ai l’impression qu’il n’est pas assumé jusqu’au bout. La fin ne colle pas c’est trop happy end je trouve 😕

      Pour le roi des fauves j’avais beaucoup aimé le concept de métamorphose mais pareil la fin ne m’a pas emballé. Dans mes souvenirs c’était une fin ouverte et j’ai du mal avec ça 😅
      Tu as lu son dernier roman Mers mortes ?

      Aimé par 1 personne

      1. Oui c’est ça ! Moi par contre j’avais aimé la fin du roi des fauves, on peut dire qu’elle est ouverte oui mais elle est aussi très sombre et assumée donc j’étais emballée. J’ai mers mortes dans ma pal oui je vais le lire bientôt ! Enfin ça dépend de ma bookjar car je tire mes lectures au sort, hormis pour mes services presses :p ça m’oblige à plus de diversité.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s