Journal de lecture #54 – Iskari

Hello You ! 

N’est-ce pas une magnifique journée (sentez mon ironie) pour vous conter une histoire de dragons ? Alors posez-vous tranquillement avec un plaid et une boisson chaude et allons-y !

fiche livre iskari

Iskari, c’est une histoire d’amitié, d’amour, de dragons, de complots, de secrets, de trahison et d’espoir. Oui oui tout ça. Comment vous dire que je suis ressortie de cette lecture le cœur gros de devoir quitter les personnages, et encore plus de devoir attendre le tome 2. Autant vous le dire tout de suite : Iskari est un énorme coup de cœur comme on en fait plus.

Déjà les personnages. Notre héroïne ou anti-héroïne c’est selon, est un personnage haut en couleur. L’autrice met en avant une personne que l’on voit rarement dans des récits young adult : un personnage féminin défiguré. Je me suis tout de suite attachée à Asha, qui doit son surnom d’Iskari de la déesse de la destruction.
Notre héroïne est aussi forte que faible, elle a ses convictions, ses valeurs, elle est sûre de ses choix et de sa vie… Et tout ce qu’elle connait va s’écrouler. Elle ne sait plus ce qui est bien ou mal, qui elle est, quel est son but… On s’identifie très rapidement à elle.

Aux antipodes de ce personnage, il y a Jarek. Je crois que je n’ai jamais autant détesté un personnage parmi toutes mes lectures. Jarek est un homme ignoble qui veut soumettre Asha, car qui soumet l’Iskari obtient le pouvoir. Tous ses actes sont à vomir, dès qu’il apparaît dans une pièce on a juste envie de lui arracher le cœur.

Evidemment il y en a d’autres, qui sont tout aussi important. Mais je pense que c’est le genre de roman qu’il faut lire, pour rencontrer soi-même les personnages, plutôt que de lire quelqu’un d’autre en parler.

J’ai adoré l’univers, les histoires des temps anciens, les révélations, les retournements de situation.. Je n’avais presque rien deviné à l’avance. Je me suis totalement plongée dans ce roman et j’en suis ressortie avec un tourbillon d’émotions. Pour moi ce n’est pas le genre de roman qu’on lit d’une traite. Il m’a duré plus d’une semaine, parfois en ne lisant pas pendant deux jours, pour pouvoir mieux le savourer et rester plus longtemps dans cet univers.

C’est donc un oui magistral pour ce roman, qui fera probablement de cette saga une saga grandiose. Et qui finira à coup sûr dans mes sagas favorites. Ne vous laissez pas avoir par la couverture vf qui est assez jeunesse, derrière cette couverture se cache une histoire qui vaut la peine d’être découverte.


Note

5_5

8 commentaires sur « Journal de lecture #54 – Iskari »

Répondre à alencredetesmots Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s