Mini Chronique – The Promised Neverland

Hello You ! 

Il faut que je vous dise un truc… Récemment j’ai découvert les mangas numériques.

On ne se moque pas ! Je suis toujours en retard de 10 ans, et bien que j’ai ma kindle depuis un peu plus d’un an je ne pensais pas pouvoir lire un manga dessus. Ça fait des années que je n’en lis plus car ils prennent trop de place sur mes étagères et je suis trop flemmarde pour aller à la bibliothèque.
Mais maintenant que je peux les lire sur liseuse, ça change tout ! J’en ai donc profiter pour découvrir le premier tome de The Promised Neverland, et j’avais envie de vous en parler.

The Promised Neverland


Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et soeurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !


Je ne savais rien de ce manga, n’avais pas lu le résumé pour ne pas me spoiler, et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir une histoire aux antipodes de ce que laissait présager la couverture.

Je m’attendais à un univers joyeux, une histoire simple et douce et je me suis retrouvée dans un monde sombre et flippant. J’ai trouvé l’intrigue hyper originale et les personnages très attachants. J’ai hâte d’en découvrir plus sur Emma, Norman et Ray, on est très vite happé par l’histoire et on veut absolument savoir ce qu’il va advenir de ces trois enfants. Et surtout comment « Maman » va réagir, c’est un personnage assez mystérieux dont j’ai envie de découvrir l’histoire, mais en même temps elle me fait carrément flipper !

J’ai adoré le style de dessin qui est, au début, assez enfantin et joyeux quand on se trouve du côté de l’innocence de l’enfance, pour finalement se transformer en un trait plus réaliste, détaillé et glauque quand on passe dans la réalité du monde de The Promised Neverland.

Au final je redécouvre la joie de relire un manga et les sensations que ça donne. Je me suis sentie plus d’une fois oppressée dans cet univers et j’ai hâte d’en lire plus !


Concernant le format ebook

Les plus : 

  • Les tomes sont moins cher, on passe d’une moyenne de 7 à 8€ à 5€ pour l’ebook, ce qui fait une sacrée économie quand une série compte une dizaine de tomes voir plus.
  • Ne prend pas de place ! Et on peut embarquer toutes ces séries partout.

Les moins :

  • L’image est assez petite sur ma kindle paperwhite qui fait 6″, un écran plus grand serait plus confortable.
  • Conséquence : doit mettre la luminosité assez forte pour réussir à lire et voir les images correctement, donc les yeux fatiguent plus vite.
  • Tous les mangas n’existent pas en format ebook (Fruit Basket Another, Chobits, Parmi eux…)

Je ne ferais pas de chronique sur chaque tome d’un manga, par contre il y aura sûrement un avis final quand j’aurais fini la série 😉

Titre : The Promised Neverland
Auteur / Dessinateur : Shirai Kaiu / Demizu Posuka
Edition : Kazé
Genre : Shonen
Prix – Broché : 6.89€  Kindle : 4.99€

Un commentaire sur « Mini Chronique – The Promised Neverland »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s