Journal de lecture #36 – Gardiens des Cités Perdues 2 – Exil

Ceci est une chronique garantie no spoil sur le tome 2. Attention je spoil le tome 1 donc c’est à vos risques et périls.

Après une lecture un peu en demi-teinte avec le premier tome de Gardiens des Cités Perdues il y a deux mois, j’ai eu envie de continuer cette saga. Déjà parce que j’ai les 4 premiers tomes dans ma bibliothèque, et parce que malgré quelques points noirs, le premier livre m’avait quand même bien embarqué.

Comme d’habitude si vous n’avez pas lu le tome 1 je vous invite à en lire la chronique.

Gardiens des Cités Perdues
Résumé du tome 1


Vous rêvez de visiter Atlantis ou la mythique cité de Shangri-La ? Suivez le guide !
Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à haute voix. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde. 
Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?


Souvenez-vous, à la fin du premier tome de GDCP, Sophie apprend qu’elle est en fait une création du Cygne Noir, un groupe de rebelles dont on ne sait pas trop si ils sont du bon ou du mauvais côté. Ses mésaventures l’ont conduite à se faire kidnapper, droguer et presque tuer par un groupe de personnes dont on ne connaît pas l’identité. Après s’être pratiquement évaporée, elle est de retour chez elle saine et sauve et compte bien découvrir la vérité sur le Cygne Noir et son rôle dans l’histoire.

Quel joie de retrouver Eternalia, Havenfield et FoxFire et de découvrir de nouveaux endroits du monde elfique. J’ai adoré retrouver ce monde et ces personnages et bien que le premier tome ne m’ai pas fait l’effet que j’attendais, j’avoue que les Cités Perdues m’avaient manqué.

Contrairement au premier tome, j’ai tout de suite été happée par ce second volet. Je l’ai trouvé bien plus passionnant et prenant.
Nous retrouvons Sophie, une jeune fille toujours aussi maladroite et extraordinaire en même temps, qui a la très mauvaise habitude de s’arracher un cil dès qu’elle est contrariée. Sérieusement je déteste cette manie ! Déjà ça doit faire hyper mal et surtout ça repousse pas comme ça ! Au rythme où elle se les arrache la pauvre gamine va bientôt se retrouver avec un œil sans cils.

giphy1Ceux qui auront lu ce tome comprendront ce gif

Sophie est toujours entourée de ses amis Dex, Fitz, Biana et Keefe. J’ai toujours beaucoup de mal avec Fitz, je ne l’apprécie pas. Par contre Keefe et vraiment mon coup de cœur ! J’ai tellement hâte de le découvrir un peu plus.

L’histoire est vraiment prenante tout au long de ce tome, l’intrigue avance doucement et certaines pièces du puzzle commencent à se mettre en place. Nous avons droit à une Sophie égale à elle-même : prenant des risques inconsidérés. Malgré tout il n’y a pas vraiment de suspens. Comme dans le premier tome on sait qu’elle s’en sortira *en même temps y aurait plus d’histoire autrement*. Le mystère s’épaissit autour du Cygne Noir et on ne sait plus trop quoi penser d’eux. L’auteure nous retourne le cerveau suffisamment pour qu’on ne sache plus qui est bon et qui est mauvais.

J’ai d’ailleurs été hyper surprise de la manière dont l’auteure nous embarque dans son univers sans qu’on ne s’en aperçoive. Il est difficile de poser le roman et d’en sortir. De plus, je me suis surprise à apprécier un personnage secondaire plus que ce que je ne pensais. Sans spoiler, en gros il arrive quelque chose à un personnage qui m’a foutu un coup au cœur sans que je ne m’y attende. C’est un assez gros point fort pour moi car ça veut dire que j’ai de l’affection pour cet univers et pour les personnages et que je ne m’intéresse pas uniquement à l’histoire. Et ce qui veut dire aussi que ce sera très très dur de lire le dernier tome.

giphy9

Le seul gros point noir pour moi dans cette saga, c’est que je n’arrive pas à lire les exploits de Sophie sans penser à son âge. Ok, on a modifié son ADN pour la rendre extraordinaire, mais elle n’a quand même que 13 ans ! Peut-être est-ce parce que je suis moi-même trop vieille maintenant pour m’identifier à elle. Je suis certaine que ça ne m’aurait pas poser de soucis quelques années auparavant.

Dans tous les cas ça reste un tome vraiment chouette. On sent que l’intrigue se précise petit à petit mais qu’il reste beaucoup de choses à découvrir. Et je suis persuadée qu’un gros mind fuck arrivera d’ici quelques tomes. L’univers est extraordinaire et j’aurais aimé passé un peu plus de temps dedans.


Note

4-5_5


Titre : Gardiens des Cités Perdues 2 – Exil
Auteur : Shannon Messenger
Editeur : Lumen
Pages : 576
Prix : 15€

5 commentaires sur « Journal de lecture #36 – Gardiens des Cités Perdues 2 – Exil »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s