SP #02 – Juges et Coupables

Juges et Coupables


Juges et Coupables est un thriller psychologique, philosophique, métaphysique et introspectif qui tente d’explorer les plus infimes profondeurs de l’âme humaine.
Puissant et percutant comme ciselé au rasoir, il commence dans les profondeurs et les ténèbres abyssales où règnent l’incertitude, l’enfermement et l’obscurité la plus totale vers une lente montée au ciel et à la lumière.
La trajectoire torturée et tortueuse d’un jeune délinquant nommé Luce au cœur d’une folie meurtrière aux sombres mobiles…
Autour de lui, deux émanations :

D’un côté, un journal intime, celui de Lucia. Une présence diffuse qui se veut et s’efforce envers et contre tout d’être une lumière dans l’existence. Une volonté d’aimer…
Mais, qui est Lucia ?
De l’autre, derrière, semblable à un marionnettiste de l’esprit, les paroles amères d’un souvenir trouble et manipulateur, celui de Jack.
Qui est Jack ?
Un roman comme un regard dans le miroir. Une profonde plongée dans le noir pour tenter d’en remonter ce qui brille en nous tous…


Juges et Coupables est le deuxième roman que j’ai accepté en SP sur Simplement.pro. Peut-être que ce n’était pas le moment pour moi de lire ce genre de récit mais je dois dire que je n’ai pas réussi à accrocher à ma lecture.

Tout d’abord ce court roman d’à peine 268 pages est qualifié comme étant un thriller psychologique. Je m’attendais donc à une enquête, à une histoire mais rien de tout ça. Nous suivons la plupart du temps Luce, délinquant voir meurtrier, en réflexion sur lui-même pendant presque tout le roman.

Je ne peux pas vraiment vous parler « d’histoire » car il n’y en a pas pour moi. Le récit est dénonciateur de notre société d’aujourd’hui. Il aborde des sujets durs comme la pression psychologique qu’une personne peut avoir sur une autre ou les crimes engendrés par l’Etat comme l’empoisonnement de la nourriture des hypermarchés à l’eau de javel avant d’être jeté et qui ne sont jamais punis. Il nous fait nous remettre en question. Ou est le bien ? Ou est le mal ? Est-ce que certaines choses sont considérées comme mal parce que la loi l’interdit ? Et à l’inverse est-ce que certains actes sont considérés comme bons parce que c’est approuvé par la société ?

Je ne peux pas dire que je ne pas aimé ce roman parce que je l’ai trouvé mauvais. Les sujets abordés sont intéressants mais ce n’est simplement pas ma cam. Il est rare que j’apprécie un roman à ce point réaliste car je vois suffisamment d’horreurs aux infos pour ne pas avoir envie de retrouver ça dans mes lectures. J’ai besoin de m’évader.

L’écriture est assez fluide mais je l’ai trouvé un peu trop en montagne russe. C’est-à-dire que certains chapitres se lisent très vite et d’autres beaucoup moins car on a du mal à saisir le sens des phrases, à comprendre de quel personnage on parle, où est-ce qu’on se situe exactement..

J’ai apprécié les passages du Journal de Lucia, et les souvenirs de Luce au sujet de Jack. Un peu comme si ces deux personnages représentaient la Lumière et l’Ombre, l’Ange et le Démon de la conscience de Luce.

En bref, je n’ai pas vraiment apprécié car ce n’est pas mon style de lecture et je m’attendais à autre chose en lisant thriller psychologique. Néanmoins si vous aimez les romans qui vous ouvre les yeux sur la société d’aujourd’hui et qui donnent matière à réflexions il peut être susceptible de vous plaire.


Note

2-5_5


Titre : Juges et Coupables
Auteur : Guillaume Herambourg
Edition : auto édition
Pages : 268
Prix : 12,13€ pour le format broché

Lien Amazon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s