Journal de lecture #28 – Gardiens des Cités Perdues

Depuis le temps qu’il est dans ma PAL et avec tout le bien que j’ai entendu sur cette saga, il fallait bien que je le sorte un jour !
C’est pour moi une période parfaite pour lire les Gardiens des Cités Perdues et il est temps que je vous en parle.

Gardiens des Cités Perdues


Vous rêvez de visiter Atlantis ou la mythique cité de Shangri-La ? Suivez le guide !
Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à haute voix. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde.
Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?


GDCP est une saga écrite par Shannon Messenger, publié chez nous aux éditions Lumen et sorti en 2014 pour le premier tome.
Je n’en ai entendu quasiment que du bien, même qu’il serait le nouveau Harry Potter. Après la lecture de ce premier tome je comprend la référence au célèbre sorcier bien que je ne sois pas totalement d’accord avec celle-ci.

En effet, nous suivons Sophie, jeune fille de 12 ans qui apprend subitement qu’elle est une elfe lors d’une visite au musée.
C’est un point qui m’a pas mal dérangé. Dès le premier chapitre, Sophie rencontre Fitz qui lui apprend qu’elle est une elfe, il l’emmène dans le monde elfique pour lui prouver son existence et tout s’enchaîne très vite. J’aime bien quand on rentre dans le vif du sujet assez vite mais là pour le coup j’ai trouvé ça trop précipité. Je n’ai pas eu le temps de connaître Sophie, sa vie, ses habitudes avant qu’elle ne soit embarquée dans ce nouveau monde. Et j’ai trouvé qu’elle acceptait cette information (pour le moins déconcertante) bien trop facilement.

giphy

Malgré ce point négatif on rentre très rapidement dans l’histoire et il vient vite le moment où on ne veut plus lâcher le livre.

Sophie rencontre de nouvelles personnes et essaye de s’adapter à sa nouvelle vie d’elfe. J’aurais apprécié que les personnages secondaires soient un peu plus détaillés, mais il y a d’autres tomes pour ça. Personnellement je n’apprécie pas plus que ça Fitz. Par contre j’ai adoré Dex et surtout Keefe. C’est pour moi l’un des meilleurs personnages de cette saga pour l’instant. J’aime aussi beaucoup Grady et Edaline, qui ont un passé familiale dur.

Plus j’écris cet article, plus je me rend compte des petits détails qui m’ont frustré. Comme pour le monde elfique par exemple, il m’a manqué des descriptions. J’aurais voulu mieux visualiser les paysages, ou en savoir plus sur les cours donnés à Foxfire. C’est ce qui me fait dire que cette saga n’est pas la nouvelle Harry Potter à mon sens. Dans HP, on se concentre sur l’intrigue bien sûr mais aussi tout autant sur la vie de Harry à Poudlard. Dans GDCP, l’intrigue prend toute la place et le monde elfique est un peu relégué au second plan. Je trouve ça un peu dommage et j’espère que cet aspect aura plus d’importance dans les tomes suivants.

Concernant l’intrigue, bien qu’on en apprenne très peu dans ce tome, elle m’a l’air vraiment bien ficelée. Il y a beaucoup de zones d’ombres, de questions sans réponses mais heureusement l’autrice répond à certaines en fin de roman.
Bien que ça m’ai beaucoup frustré, les adultes ont une place importante dans l’histoire. Rappelons que Sophie n’a que 12 ans et qu’elle ne peut pas faire ce qu’elle veut sans en rendre compte aux adultes. Idem, ceux-ci savent beaucoup de choses et cachent ces informations à Sophie (et donc à nous, lecteurs) car après tout, ça ne devrait pas concerner une enfant. Ça change de nombres de bouquins où les personnages sont des gosses qui prennent des risques inconsidérés et où les adultes ont l’air de n’en avoir rien à faire.

Sinon j’ai trouvé quelques répétitions dans la construction de l’histoire. Sophie découvre quelque chose, elle fait une bêtise, on vient la secourir/soigner, elle se fait gronder et rebelote. Ça rend ce tome très jeunesse mais il n’en est pas moins prenant. Les derniers chapitres notamment nous prennent par surprise et donne envie d’ouvrir tout de suite le deuxième tome.

giphy1
En bref un premier tome très jeunesse mais qui réussit à nous embarquer dans son monde. Des personnages attachants et une intrigue intéressante. Je ne doute pas qu’elle puisse aller qu’en s’améliorant.


Note
Très bonne lecture mais j’en attend plus de cette saga

3-5_5


Titre : Gardiens des Cités Perdues
Auteur : Shannon Messenger
Edition : Lumen
Pages : 517
Prix : 15€

7 commentaires sur « Journal de lecture #28 – Gardiens des Cités Perdues »

Répondre à Anoki Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s