Journal de lecture #21 – Thunderhead

A l’occasion de la troisième et dernière session du challenge chaud cacao, j’ai pu lire le tome 2 de La Faucheuse, Thunderhead, écrit par Neal Shusterman et publié aux éditions Robert Laffont, Collection R. Attention, si vous n’avez pas lu ce second tome je vous conseille de lire plutôt cette chronique, je risque de faire quelques bourdes et d’en spoiler certains ici.

La Faucheuse
Résumé du tome 1


Les commandements du Faucheur : Tu tueras. Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation. Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue. Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté. « MidAmérique, milieu du 3e millénaire. Dans un monde où la maladie a été éradiquée, on ne peut plus guère mourir qu’en étant tué aléatoirement (« glané ») par un faucheur professionnel. Citra et Rowan sont deux adolescents qui ont été sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs ; et, bien qu’ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l’art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité. Mais seul l’un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu’il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de glaner la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l’un contre l’autre bien malgré eux… »


/!\ ATTENTION RISQUES DE SPOIL /!\
Vous voilà prévenu

Il est pour moi très difficile de commencer cette chronique tant les émotions se bousculent dans ma tête. Histoire que vous compreniez bien mon ressenti, voici quelques gifs illustrant mes réactions tout au long du livre :

Premièrement..

giphy

Puis, quand Goddard est revenu d’entre les morts..

giphy1

..Les derniers chapitres quand tout a commencé à partir en cacahuètes

giphy2

giphy3

Et enfin :giphy4

Quelle claque ! Je crois que de ma vie de lectrice, je n’ai jamais lu de fin pareil. J’en suis encore sur le cul !

Après ce joli résumé que dire du livre ?

Nous retrouvons Citra, devenue Dame Anastasia (j’adore ce nom), et Rowan, devenu Maître Lucifer. Les deux personnages principaux diamétralement opposé, Citra s’efforçant de glaner avec respect et compassion, en laissant un mois de sursis à ses victimes, et Rowan tuant définitivement les faucheurs les plus biaisés, ceux qui ont suivi une voie contraire aux préceptes de leur Communauté. Les deux agissent au final pour la même cause: essayé de refréner le Nouvel Ordre, tuant par devoir mais aussi par plaisir. J’ai adoré ce choc entre la Lumière et l’Obscurité. On découvre deux personnages bien différents du tome 1. Ils ont grandit et mûri tous les deux, mais on voit à quel point l’éducation qu’ils ont reçu les a affecté d’une manière diamétralement opposée.

Tout comme dans le premier tome, chaque chapitre et entrecouper d’une ou plusieurs pages. Dans le premier volet nous avions droit à des passages des journaux des faucheurs. Dans ce second tome nous découvrons le Thunderhead comme un personnage à part et non comme une simple IA. Nous lisons des extraits de sa personnalité, de ses pensées et apprenons à le connaître comme les humains de ce monde le connaissent. Il est très intéressant de voir comment il s’intéresse au monde, ce qu’il fait pour lui et surtout ce qu’il ne fait pas. Il n’a aucun droit sur la Communauté alors qu’il sait que le monde risque de partir en vrille à cause d’elle.

J’avoue que pendant une bonne partie du livre, il ne se passait pas énormément de choses. On sentait que quelque chose de très important aller se passer, et que tout était une mise en place. Même les détails étaient important.
Quand Dame Rand est réapparu, je n’ai pas compris tout de suite qui c’était. Je ne me souvenais plus si c’était le personnage du premier tome et en même temps je me disais « mais attend elle est morte c’est pas possible. » Du coup le rôle de Tyger ne m’a pas sauté aux yeux. Au début je pensais qu’il allait être entraîné pour tuer Rowan. Alors quand Goddard a fait son entrée !! OMG ça m’a cloué !

Idem pour la fin, je n’ai pas compris tout de suite ce qu’il se passait, et ça je trouve que c’est une prouesse de la part de l’auteur. On sent le complot arriver mais on ne sait pas comment. C’est simple quand Endura a commencé à couler, je crois que je me suis souvent arrêté de respirer. Tout se passe en seulement quelques chapitres mais qu’est-ce que c’est long ! Fermer le livre à la fin de ma pause et attendre la fin de la journée pour continuer a été une torture. Et quel retournement de situation ! Je n’en reviens toujours pas.

J’ai adoré la dernière scène de Dame Curie, j’en ai eu la larme à l’œil tellement c’était puissant. Et une fin où tous les personnages les plus importants meurent ? J’ai jamais vu ça. C’est hyper rafraîchissant et ça ne donne qu’une hâte: lire le tome 3.
Je crois que la réaction du Thunderhead a fini de m’achever. C’est indicible et tellement bouleversant.

J’ai tellement hâte de voir dans quel état on va retrouver ce monde.

Bref, un coup de cœur comme on en a rarement. Autant j’étais un peu mitigé à la fin du premier tome, autant là l’auteur m’aura convaincu x10000. Chapeau bas monsieur Shusterman. Et désolé pour cet article, je n’ai pas pu m’en empêcher.

giphy5


Note
Coup de cœur !

5_5


Titre : La Faucheuse Thunderhead
Auteur : Neal Shusterman
Edition : Robert Laffont Collection R
Pages : 576
Prix : 19.50€

5 commentaires sur « Journal de lecture #21 – Thunderhead »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s