Journal de lecture #19 – Les orphelins de Windrasor, Entre les murs

Aujourd’hui je vous parle d’un petit roman découvert totalement au hasard. J’ai vu passer la couverture de ce livre dans un post facebook et celle-ci m’a intriguée. En voulant le mettre dans ma wishlist amazon j’ai vu que le premier tome était gratuit pour les kindle alors j’ai sauté sur l’occasion pour peut-être découvrir une jolie série ! Je vous raconte 😉

Les orphelins de Windrasor
Entre les murs


À Windrasor, l’un des orphelinats les plus prestigieux du duché de Morenvagk, le sort des pensionnaires semble joué d’avance. Une adoption peu probable ou un envoi au front, synonyme de mort certaine au service d’une guerre dont plus personne ne semble se souvenir des raisons, sont leurs seules perspectives d’avenir.
Dans ce monde qui a perdu la tête, prisonniers du plateau imprenable sur lequel s’élève le célèbre orphelinat, Spinello et ses amis ne savent pourtant pas que le destin a prévu bien d’autres choses pour eux.
Toutes les grandes aventures ont un point de départ, parfois perdu au milieu de l’immensité d’une forêt entourant un bien étrange établissement. 


Lu en 2 jours, ce petit roman d’à peine 200 pages a été une très bonne surprise. Nous suivons les aventures de Spinello et de ses amis, habitant à l’orphelinat de Windrasor, un domaine situé en haut d’un pic rocheux et faisant froid dans le dos.

giphy4

Dans le monde, c’est la guerre et les orphelins n’ont que 2 solutions pour sortir du petit enfer de Windrasor : être adopté ou partir au front dès qu’ils atteignent 14 ans. Pas très folichon me direz-vous. C’est sans compter sur Spinello, petit garçon à l’humour débordant et au caractère bien trempé. Et à d’autres personnages aussi !

Dans ce premier tome nous suivons principalement Spinello, son ami Placide, Octave un gardien malintentionné et Iphis, orpheline assistante du bibliothécaire. J’ai bien aimé le fait que chaque chapitre soit consacré a un des personnages. Nous avons du coup parfois plusieurs points de vue de la même scène, et cela permet au lecteur de s’attacher à chacun des personnages (ou presque).

L’écriture est fluide et simple à lire. Tout comme les orphelins, nous sommes enfermés à l’intérieur de Windrasor et n’avons aucune visibilité sur l’extérieur. Nous suivons juste les sales coups des uns et des autres dans ce premier tome mais ça en fait un bon début de série. Et bien que j’ai trouvé ce début d’histoire assez simpliste l’auteur nous lâche quelques petites scènes a suspens qui nous font penser qu’il y a un peu plus de mystères dans ce lieu sordide que ce que nous imaginons de prime abord. Ne vous y trompez pas, ce roman n’est pas fait pour les jeunes enfants !

giphy3

L’auteur a su me faire frissonner. J’ai beaucoup aimé découvrir cette face cachée de l’histoire. Et la fin ! Vous aimez les cliffhanger ? Eh bien avec cette fin vous allez être servi !

Si vous avez une kindle, n’hésitez pas à découvrir cette série ! Le fait que le premier tome soit gratuit m’a permis de me lancer dedans beaucoup plus vite que si j’avais mis le format broché dans ma wishlist. Et maintenant c’est sûr, j’achèterai la suite !

giphy5


Note
Belle découverte !

4_5



Titre : Les orphelins de Windrasor

Auteur : Paul Clément
Edition : Post-Apo Editions
Pages : 202
Prix : 8.90€ pour le format broché / Premier tome gratuit en e-book sur amazon, les autres tomes sont à 2.99€

4 commentaires sur « Journal de lecture #19 – Les orphelins de Windrasor, Entre les murs »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s