Journal de lecture #13 – La jeune fille et la nuit

Après ma petite déception avec Player One, j’avais besoin d’une valeur sûre. Me plonger dans un bon bouquin avec plaisir. C’est comme ça que j’ai pioché le dernier roman de Guillaume Musso, la Jeune fille et la nuit, acheté quelques jours après sa sortie fin avril. Verdict ?

La jeune fille et la nuit


Un campus prestigieux figé sous la neige
Trois amis liés par un secret tragique
Une jeune fille emportée par la nuit

Côte d’Azur – Hiver 1992
Une nuit glaciale, alors que le campus de son lycée est paralysé par une tempête de neige, Vinca Rockwell, 19 ans, l’une des plus brillantes élèves de classes prépas, s’enfuit avec
son professeur de philo avec qui elle entretenait une relation secrète. Pour la jeune fille,
« l’amour est tout ou il n’est rien ».
Personne ne la reverra jamais.

Côte d’Azur – Printemps 2017
Autrefois inséparables, Fanny, Thomas et Maxime – les meilleurs amis de Vinca – ne se sont plus parlé depuis la fin de leurs études. Ils se retrouvent lors d’une réunion d’anciens élèves. Vingt-cinq ans plus tôt, dans des circonstances terribles, ils ont tous les trois commis
un meurtre et emmuré le cadavre dans le gymnase du lycée. Celui que l’on doit entièrement détruire aujourd’hui pour construire un autre bâtiment.


J’ai découvert les romans de Musso sur le tard, il y a 2 ou 3 ans. J’avais commencé l’Appel de l’Ange comme ça par curiosité, avec quelques à priori que j’avais à l’époque, pensant que les romans de Musso ou de Lévy n’était pas du tout mon style. Je ne sais pas pour le second, mais j’avais complètement tord pour le premier !
Après cette première expérience plus que concluante, je n’ai plus lâché les romans de Musso. Je peux même dire que c’est mon auteur français préféré. Alors voilà qu’il sort son nouveau livre, La jeune fille et la nuit, comment résister ?!

Et évidemment, pari gagné ! Je l’ai fini en deux jours et demi avec ce sentiment de satisfaction quand on range un livre dans sa bibliothèque.
Avec ce nouveau livre Musso nous transporte cette fois-ci en Côte d’Azur, plutôt que dans son New York habituel. Bien sûr il garde des liens avec la ville américaine, on a même quelques petites références à Sean Lorenz, personnage cité dans Un appartement à Paris. Et ça j’aime ! retrouver des personnages que l’on connait, c’est tellement agréable.

Au niveau de l’histoire et de l’intrigue, je dirais qu’elle est très agréable à lire. Moins tarabiscotée que l’Instant Présent, qui m’avait laissé sur le c*l. J’avais aussi l’habitude des retournements de situations à la dernière seconde, l’effet de surprise, le célèbre « mais noooooon », que j’attend à chaque fois avec impatience avec ses romans. Pour le coup j’ai moins ressentie cet effet. Les révélations se font petit à petit tout le long du livre pour déboucher sur un final disons… Très sympa, mais pas forcément le moins attendue.

Néanmoins j’ai passé un excellent moment de lecture. On rentre totalement dans l’histoire de tous les personnages, de leurs familles et de ce lien qui les uni tous : le cadavre dans le mur du gymnase. Guillaume Musso a encore brillamment fait son travail.

giphy365


Note

Cool !

notesùusso


Titre : La Jeune fille et la nuit
Auteur : Guillaume Musso
Edition : Calmann-Lévy
Pages : 440
Prix : 21,90€

Un commentaire sur « Journal de lecture #13 – La jeune fille et la nuit »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s